Ne pas utiliser les pistes cyclables

Mars 2018

Je n'utilise pas les pistes cyclables

TL;DR

Pourquoi le volant des voitures est à gauche ? ok. Vous savez pourquoi la majorité des pistes cyclables ne sont pas là pour la sécurité du cycliste.

Sécurité et gêne

Ne pas confondre : gêner le trafic automobile et être en danger.

La quasi totalité de la politique cycliste que j'aie vue en France, en Belgique et en Italie se base au mieux sur cette confusion.

Le volant de la voiture est à gauche

Posez-vous la question quelque secondes : pourquoi le volant de la voiture est à gauche ?

Maintenant vous comprenez pourquoi il est totalement idiot de demander aux cycliste de se placer à l'extrême droite de la bande de circulation.

Le code de la route impose pour des raisons de sécurité à l'automobiliste (la personne, pas la voiture) d'être à gauche de la bande. C'est bien là que doit se trouver le cycliste, pour les mêmes raisons.

Tous les aménagements qui placent le cycliste à l'extrême droite de la bande de circulation sont des décisions communales de promotion de la vitesse des voitures au détriment de la sécurité des cyclistes.

Prévisibilité

Il n'existe aucune piste cyclable réellement continue sur de longues distances. En la suivant, le cycliste est souvent amené à remonter sur la route : ponts, croisements, flaques d'eau, voiture sortant du parking (les phares blancs suffisent à faire peur), etc.

Beaucoup d'événements conduisant le cycliste à remonter sur la bande de circulation ne sont pas prévisibles par l'automobiliste qui le suit.

La perle

Un jour que je suivait la piste cyclable le long du stade Léo Lagrange (Besançon), j'apperçois soudainement une voiture qui se rabat sur moi. J'ai l'occasion de lui taper sur la vitre avec la main pour lui signaler ma présence.

Pourquoi ?

Simplement parce qu'à cet endroit de la route, il y a un rétrécissement de la chaussée due à un passage piéton en deux temps. La piste cyclable disparaît simplement durant une dizaine de mètres.

Aucune signalisation ne prévient.

Les cyclistes et automobilistes qui suivent simplement leur trajet «tout droit» sont sur des trajectories de collision.

Ça, c'était en 2012. Entre temps, en 2016-2017, toute la chaussé a été refaite à neuf. Même chose. Même passage piéton, même rétrécissement, même disparition de la piste.